Arequipa - L'Altiplano entre puno (Lago Titicaca) et Arequipa, au sud du Pérou Nous sommes tous les trois à Arequipa, dans le sud du Perou, et voulons faire un petit trekking dans le Cañon de Colca, le second canyon le plus profond (3200m) du monde.
Nous partons le 7 septembre, accompagné par un guide, Styven.
Après une nuit de trajet dans le bus, nous arrivons au petit matin, et pas le temps de mollir : un petit dej, et nous entamons notre première journée de marche.

Le Cañon est superbe, sec, piqué de cactus. Un soleil implacable règne dans le ciel. Pour la première journée, c'est que de la descente, 1100m jusqu'au fond, pour dormir dans une petit hospedaje, avec, s'il-vous plait, piscine d'eau chaude au bord de la rivière...
Le rêve pour détendre nos muscles endoloris !

Arequipa - Avant la commencée de la descente dans le Cañon de Colca, on contemple ! Arequipa - Dans le cañon, on fait des renconters piquantes ! Arequipa - Sur le bord de la route, les habtantes locales en tenue traditionnelle (ça change d'un village à l'autre !). Noter la finesse des broderies. Arequipa - Dans le cañon de Colca

Le lendemain (roulement de tambour et trompettes), c'est mon anniversaire !!
J'ai commandé comme cadeau un ballet de condors dans le ciel.... j'espère que le guide connaît son métier !
Nous marchons dans des décors toujours superbes. Cactus, cañon, cactus, cailloux...
Ho, voici un condor, au vol majestueux à proximité de nos têtes ! Ouah, comme il est beau, il brille dans le soleil !
Le soir, nous arrivons à notre hospedaje, une oasis de verdure au creux du Cañon et du désert ! Re-piscine (mais d'eau froide cette fois), et on se prépare, car ce soir, c'est la fête pour mes 34 ans !

Arequipa - L'équipe de choc : Anja, Alex et moi, sur un des "miradors" du cañon. Cocktails de pisco (alcool de raisin) au maracuya frais (fruit de la Passion), sauté d'alpaca sauce rocoto (piquante !) et ambiance musicale grâce à l'ipod et aux mini-enceintes d'Alex !! Allez, hop, on met la lampe frontale sur la fonction « Stromboscope », et nous voilà partis à dancer comme des fous...
Les autres marcheurs nous regardent perplexes....
Vers 21h30, on est épuisés, tout le monde au lit !
Le lendemain, on se lève à 5h pour effectuer la remontée vers Cabanaconde, soit les 1100m descendus le premier jour.... Dur, mais faisable !

Arequipa - Le volcan Misti (5 822 m qd même), tout proche d'Arequipa Arequipa - Au matin de l'anniv'... petite mine, mais beau paysage (nb : je viens de me rendre compte que j'avais intitulée la photo "Sandra 24ans"... c'est cela, oui)

Notre séjour au Pérou touche déjà à sa fin.
Pour la dernière étape, et non des moindres, direction Puno, et le légendaire lac Titicaca, le plus haut lac naviguable du monde (3810m slnm) !!

Nous faisons une petite excursion sur le lac pour visiter :
_ Les islas des Uros. Ce sont des îles artificielles, construites en totora, ce roseau/jonc que l'on trouve sur le lac.

Puno - Les fameuses iles flottantes faites de totora (roseau). Ca bouge avec la houle, on s'enfonce dans la "matière"... sensations garanties !Le totora est une matière première utilisée pour beaucoup de choses : on construit le sol de l'ile, les bâtiments, on le mange et on le brule !! il est inévitable !
Au départ de notre bateau, on nous a promis un chant d'adieu chanté par les femmes de l'île. Nous écoutons médusées les petites dames entonner « Vamos à la playa », « Frère Jacques » (en version espagnole), et elles terminent par un retentissant « Hasta la vista, baby !! »... Humm.
Mondialisation,quand tu nous tiens...

_ La isla de Taquilé

Puno - Isla taquilé. Juste 3 chemins de dalles de pierre partant de 3 ports et arrivant tous au village au centre. Des arches de pierre suivent le chemin.
Sur cette île tout en hauteur, on se croirait en Méditerranée... ca m'a d'ailleurs un peu perturbé au début, parce que je ne voyais pas du tout le lac comme ça !
Et pourtant, le bleu du ciel et de l'eau, ce calme, cette douceur de l'air et cette chaleur.... ces petit chemins bordés de conifères...
Quelques différence cependant, les maisons sont en brique couleur terre et on sent l'altitude bien sur. Et la lumière est incomparable, on voit très très loin.

Nous passons la frontière sur le bord du lac, en direction de Copacabana, sur les rives du lac toujours, mais coté bolivien.

ps : A y est, les photos sont chargées !!